Archive Page 2

Gion corner ( part 1)

 

Une des choses qui a fait la reputation de Kyoto, ce sont les Geishas. Souvent assimiles a tort a des prostitues,ce sont en fait des  » dames de compagnie  » extremement raffinees, formees aux arts de la danse , de la musique, de la ceremonie du the de l art floral et j en passe. Bref, de quoi divertir proprement les hommes d affaires  japonais en leur faisant boire du sake.

Nous sommes alles voir un echantillon de leur art  et de la comedie japonaise dans un theatre de Gion.

Au programme :

La ceremonie du the:

Et que je te nettoie le bol, et que je te mets de la poudre de the, et que je te mets de l eau chaude.  Il faut ensuite prendre une sorte de petit balais pour touiller le tout, ce qui donne un  aspect cremeux au breuvage ( Alec surnomme ca la  » biere de the »). Ensuite une autre Geisha prend le bol, le fait tourner 3  fois dans ses mains avant de le servir aux invites, le tout accompagne d une friandise. Beaucoup de chichis , en fait .C est  quand meme super beau a voir (alec partage pas cet avis et pense que c`est de la branlette, raison pour laquelle c`est moi qui ecrit cet article) .

La musique  au KOTO ( horpe japonaise) : le Koto est un instrument a 13   cordes venu de chine ( les japonais ont piques beaucoup de choses aux chinois)

L arrangement de fleurs  ( IKEBANA): Bein mettre des fleurs dans  un vase, quoi

Le Kyomai ( Danse de Kyoto): Danse assez lente, pratiquee par les geisha, datant du 12 em sciecle. Meme si certaine mauvaise langues irait jusqu`a dire que les geisha sont les precuseurs du Breakdance…ca reste super beau, ultra raffine, simple…bref so japanese.

La suite pour Gion corner part 2

Publicités

Enrhumer du cretin

L`enrhumage de cretin est une pratique repandue dans les grandes places touristiques. L`idee est de faire croire au manon (aka le touriste ou le cretin) qu`il fait un truc extraordinnaire et que necessairement ca merite une attention voire une remuneration subtantielle. Le cretin tombe dans le panneau, met  la main au portefeuille et fini par payer double ou triple ou meme par croire que c`etait un truc genial.

Mais les choses sont meilleures avec un cas pratique. Commemcons par la ceremonie du the. Ici, nous avons Hitomi, experte en enrhumage de cretin. Habillee de son Kimono, avec son petit parapluie et ses airs malicieux elle t`enrhume en moins de deux.

T`as meme pas le temps de dire Des ka? (Qu`est ce que c`est?) que deja tu te retrouves plus leger de 1400 yens pour aller boire un the en poudre (certes traditionnel, mais degueux). La, elle te propose une espece de pate d`amande (degeux aussi). Pour finir, elle t`entourloupe avec des gestes du genre « he, t`as vu comme c`est joli, comme c`est lent, comme c`est gracieux… »

Apres avoir vu d`autres ceremonie du the (gratuite!), on peut dire sans crainte que celle-ci etait …un enrhumage de cretin force 4 sur 5. Pour info, ca se passait durant la visite du Chateau Shijo a Kyoto.

Kyoto: je temple, tu temples, nous templons

En bref , nous voici a Kyoto pour bouffer du temple : Sachez que Kyoto doit avoir plusiseurs dizaines de temples. On pourrait passer une semaine entiere et bouffer du temple du soir au matin. Le truc, c`est que Solange est plutot patiente sur le sujet mais moi…Bref, on a visite 5 temples/monuments parmi lesquels le Shoji, le temple d`or, et d`autres temple dont le nom mechappe pour etre honnete.

Ceci dit, au bout d`un moment (3 jours) ca fatigue. Surtout que la ville de Kyoto a plus offrir que ses temples. Le probleme, c`est que vous trouverez toujours quelqu`un pour vous vendre un temple, alors forcement vous y allez. Mais, faut pas se voiler la face, ils envoient du pate (du gros pate)…chacun a son style.  Ci dessous une galerie des temples que nous avons visite avec une carte…

Tu verras. Kyoto c’est encore plus beau sous la pluie…

Voila comment un de mes collegues (dans mon bureau) qui avait vecu au Japon me presentat Kyoto. Il se reconnaitra.

Bon, j`ignore si tu lis le blog, mais sache que Kyoto sous la pluie , why not. Mais avec du vent type blizzard et une temperature de 4 degres celcius…non vraiment on a du mal a apprecier Kyoto. Surtout le premier jour.

Mais ca va s`ameliorer, hein?

Neko bar

Dans le quartiers des  » djeuns « de Shibuya, Koji et son pote nous ont emmene dans un des derniers endroits a la mode de Tokyo, les neko cafe ou bar a chat.

Le principe : tu payes  un forfait  une heure ou d une demi heure + une boisson ,le droit de consommer un boisson dns une piece remplie de chats ( ils ont la version chien aussi)

perso j y serais bien restee toute la journee….

Pacinko

Durant notre premiere visite du quartier de Shibuya, nous nous sommes perdu. Ca devient la rengaine. Nous cherchions le super grand passage pieton ou tout le monde se croise.

Dans le quartier nous sommes tombes sur une salle de jeu, bruyante et colofull. On rentre en se disant qu`on va se faire un petit jeu video. A l`interieur un gentil monsieur nous fait monter a l`etage. Alec tend un billet de 1000 yen. Le monsieur gentil, l`insere dans la machine.

C`est la qu`on commence a ne plus rien comprendre. En gros, il y a plein de bille dans un bac. Les billes sont envoye (un peu comme dans un flipper) dans le machin. Une molette sert a regler le debit. Au centre un grand ecran, avec des homards, des poissons, des crabes qui defillent et pui de temps en temps une sirene qui crie  « Super Lucky! ». Ca veut dire qu`il faut s`empresser de mettre un maximum de billes dans un trou. Bon, initule de preciser qu`on a aucun controle sur la direction des billes.

Bref on a joue pendant presque une heure avec un seul objectif. Perdre. Solange n`arretait pas de gagner (aidee par une vielle). On ne savait pas comment s`arreter. Alec essayait de perdre les billes que Solange gagnait. Et puis Alec a commence a gagner aussi. Au bout de 5 bacs de billes pleins, on est alle voir le gentil monsieur…on voulait juste partir.

La, le gentil monsieur nous annonce qu`on est dans le top 5 du classement de la salle. Il a compter (avec une machine) nos billes.

Boom.

On avait gagne 5500 yens. En fait c`etait des machines a sous.

The classe.

Koji

Lady and Gentleman, on vous presente Koji. Le premier japonais avec qui on a reussi a etablir un contact (en fait le deuxieme, mais pas grave). Ultra cool, rieur, prevenant et un peu rebel (vous avez vu son jeans dechire). Ce qu`il y a de terrible c`est quIl nous a presente deux amis a lui et on toujours pas capable de se rappeller de leur nom. On ne conserve que Koji en memoire avec qui le feeling passe mieux malgre son anglais imparfait (c`est peu dire).

On l `a rencontre un soir dans le fast food ou a ete prise cette photo. Le plus drole, c`est qu`on se plaignait depuis 30 minutes  ne pouvoir parler a aucun japonais. Depuis 20 minutes etait assi a cote de nous en train de diner avec son pote qui portait un Kimono. Puis dans un elan de courage, on s`est tourner vers eux pour leur demander ou nous pourrions trouver un cyber cafe.

3h00 plus tard nous n`avions toujours pas notre information, mais un nouveau pote.

Koiji a 27 ans, habite Tokyo de puis 4 ans, il est commercial freelance, il est divorce et a quitte son ancien job parce qu`il ne supportait de ne pas avoir du temps pour manger…et aussi arce qu`il avait du mal avec sa hierarchie.

Nous on est fan